avatar bDeSwaefVulpobDeSwaefVulpo    22 Mai 2019, 11:56    0   

La Ténéré 700 était devenue l’Arlésienne depuis un certain temps. Présentée pour la première fois en 2016 en tant que concept, elle est dorénavant un modèle de production. MotoJournal vient de tester en Espagne, le retour de Yamaha dans la gamme Adventure de moyenne cylindrée.

La Ténéré est facile à contrôler.

Heureux ?

Il est frappant de constater que la plus jeune descendante de Yamaha dans la lignée Ténéré ne diffère pas tellement du modèle de pré-production utilisé dans le World Raid. Un voyage autour du monde qui devait servir de test ultime avant la mise en production de la Ténéré. Question de vérifier que rien ne clocherait sur cette moto avec la conséquence que l’aventurière de moyenne cylindrée aux trois diapasons n’arrivera que cet été.

Il est trop tard pour que 2019 soit une année prospère en termes de ventes. Bien que Yamaha ait déjà reçu plusieurs commandes via le système de prévente en ligne, les premiers acheteurs recevront leur moto à partir de juillet. Ce groupe d’acheteurs a commandé la Yam uniquement sur des données techniques, sans pouvoir lire un seul rapport de test. MotoJournal peut être le premier à remédier à cela. Seront-ils satisfaits, nous pensons que oui …

Nouvelle actrice dans les motos adventure de moyenne cylindrée.

Poids légers

Comme d’habitude, nous vous renvoyons à l’article précédemment publié (annonçant la prévente en ligne) pour une explication plus technique de la Ténéré. Il suffit de cliquer sur le lien au bas de cet article pour accéder à la page correspondante. Mais tout n’était pas connu sur la Ténéré 700. Avec son poids étonnamment bas sur la balance de 187 kg à sec et 204 kg en état de marche, la nouvelle Yamaha est donc la moto trail de classe moyenne la plus légère du marché. Cela joue-t-il en sa faveur ? Le fait qu’elle soit la plus légère n’est pas une fin en soi bien que sa facilité de conduite soit impressionnante. Le moteur est ici l’atout principal qui permet à cette Ténéré d’être conduite comme vous le voulez. Maniabilité rime avec stabilité et confort.

Le moteur est l’atout principal de la Ténéré.

Impressionnante de facilité

La T7 n’est pas impressionnante à cause de la puissance pure, mais parce que tout est si facile que parfois vous ne réalisez pas exactement ce que vous faites. Sur la voie publique, vous êtes étonné de la facilité avec laquelle la moto se comporte. Cependant, il existe une roue avant de 21 pouces. Hors piste, c’est encore plus impressionnant.

Le genre de trajet idéal pour une excursion d’enduro amusante entre amis, oui oui. Un itinéraire à la taille de la Ténéré.

La partie off-road de notre essai peut être décrite comme étant euh … épicée . Nous avons parcouru en hors-pistes plus de la moitié des 500 kilomètres de ce test. Des pistes plates, mais aussi des chemins de montagne recouverts de pierres. Le genre de trajet idéal pour une excursion d’enduro amusante entre amis, oui oui. Un itinéraire à la taille de la Ténéré.
La suspension est bonne en configuration standard, jusqu’à ce que vous rouliez à « l’extrême ». Ensuite cela devient un peu trop souple. Mais la Kayaba de 43 mm à l’avant et le monoamortisseur arrière sont entièrement réglables. Yamaha opte pour un réglage de base qui fonctionne très bien sur la route et correctement en off-road. Les réglages personnels sont évidement possibles.

Trois coloris.

Simplicité

Pour le moteur certainement. Le bloc Crossplane bicylindre ne comporte aucune cartographie ni autre support électronique supplémentaire. Yamaha s’inscrit dans le style des Ténérés avec lesquels tout a commencé à partir de 1983. C’est un moteur qui excelle par sa simplicité. Ce bloc-moteur est identique à celui de la MT-07, de la XSR et de la Tracer. Mais tout ce qui l’entoure est différent. Admission, échappement, rapports de boîte de vitesses et de transmission secondaire, système de refroidissement et cartographie d’injection. Cela procure au twin un caractère spécifique qui remplit toutes les conditions d’utilisation requises sur route, et en hors-pistes il y a même un surplus.
Qui est le motard lambda qui demandera plus de 73cv en off-road ? Sur route, on pourrait éventuellement voir les choses différemment. Mais lors de ce test, nous n’avons jamais eu l’impression que la Ténéré était sous-alimentée 

Qui est le motard lambda qui demandera plus de 73cv en off-road ? Sur route les choses sont un peu différentes.

Poussez une pointe en doublant quelques camions, accélérez dans l’un des multiples virages que nous avons trouvé sous nos roues dans les montagnes espagnoles ou enflammez-vous à des vitesses illégales en ligne droite. La Ténéré fait tout. Rien de moins.

Le faible poids est un atout absolu.

Assez ?

Certains pensent peut-être que la puissance « raisonnable » n’est pas un atout majeur sur une moto. Nous avions également un peu peur au début du test : 73 chevaux suffisent-ils? Après deux journées en selle avec la Ténéré, nous pouvons dire que oui. Vous conduisez le plus souvent entre 4 000 et 8 000 tr / min, là où le couple est le plus élevé. Le bloc est également utilisable à fond. La combinaison d’un faible poids, d’une bonne suspension, de freins Brembo dosables et d’un caractère moteur souple vous rend particulièrement impressionné par la facilité d’utilisation. C’est une bonne chose à savoir lorsque vous voulez utiliser cette moto et chercher l’aventure qui se profile à l’horizon.

Un pack Explorer est disponible pour voyager.

Electronique

L’absence d’électronique est-elle une erreur ? Il reste à voir comment vous interprétez cela. Nous n’avons jamais manqué d’un pack électronique complet ou d’autres extras sur une moto. Mais il y a des motards qui se sentent rassurés, par exemple, par le contrôle de traction ou, par exemple, par un embrayage à glissement en descente. Nous n’avons jamais vécu cela comme un problème pendant le test. Mais les préférences personnelles peuvent faire de cette absence d’électronique un défaut. Remarquez : aucune moto Yamaha équipé de ce bloc n’a ce type d’électronique à bord. Les chiffres montrent que cela ne dissuade pas les acheteurs. Donc, nous ne sommes pas seuls à partager cette opinion.

Un bon confort qui permet de voyager longtemps.

Liste de souhaits

En parlant d’électronique, l’ABS à l’arrière peut être désactivé, ce qui est particulièrement utile pour les trajets en tout-terrain. Ou pour ceux qui aiment glisser devant l’allée de leur maison. Il est également pratique que le tableau de bord surélevé (comme sur une moto de rallye) puisse être commandé à l’aide d’un bouton situé sur le commodo droit. Et que la bulle, certes petite, offre une très bonne protection contre le vent.

L’ABS à l’arrière peut être désactivé, ce qui est particulièrement utile pour les trajets en tout-terrain.

Nous avons également utilisé l’option « selle haute » durant l’essai. Avec un confort certes supplémentaire grâce à cette assise plus haute, nous avons trouvé que cette moto était encore plus « mature » en donnant plus d’angle au niveau des genoux. Si nous pouvions choisir, la Ténéré serait équipée d’origine avec cette selle. Comme avec l’échappement Akrapovic (également en option) qui permet au moteur de respirer plus librement à moyen et haut régime. Yamaha a aussi placé d’excellents accessoires d’origine comme le sabot-moteur, le garde-boue avant réglable en hauteur (utilisation de pneus à crampons ou de pneus de route) et les repose-pieds en aluminium sur lesquels on enlève en un tour de main la protection caoutchouc. Pour une moto avec de telles ambitions, la seule fausse note est l’absence d’une béquille centrale en équipement standard.

Un tableau de bord de style Rallye.

Le bon sens

La conclusion est que Yamaha fait un retour en force avec cette Ténéré 700. Comme pour la création d’icônes telles que les Ténéré 600 et 750, le bon sens a été utilisé ici. La polyvalence est son principal atout. Vous pourrez utiliser tout le potentiel de cette moto que vous pouvez facilement contrôler. Et puis les 73 ch sont associés à un couple certes suffisant mais surtout bien réparti, le CP2 reste au top. Non seulement celui-ci offre beaucoup de plaisir à la conduite, mais il reste un moteur utilisable en toute circonstance.
Liez tout cela à un prix inférieur à 10 000 euros (également après la campagne de lancement) et vous conclurait qu’il sera très difficile de faire mieux pour le même prix. Donc, une vraie Ténéré.

Photos: Francesc Montero, Jonathan Godin, Henny B. Stern

Données techniques et prix

Moteur
Type: à refroidissement liquide, 4 temps, 4 soupapes, DACT, 2 cylindres
Cylindrée: 689cc
Puissance maximum: 73cv (54 kW) à 9.000 tr/min
Couple maximum: 68 Nm à 6.500 tr/min
Boîte de vitesse : 6 rapports
Transmission finale : chaîne

Partie-cycle
Cadre : tubulaire en acier, double berceau
Suspension avant : Fourche inversée Kayaba de 43 mm réglable
Suspension arrière : Monocross réglable
Frein avant : double disque de 282 mm étriers Brembo
Frein arrière : simple disque de 245 mm

Dimensions
Empattement : 1590 mm
Hauteur de siège : 880 mm
Poids en charge : 205 kg
Réservoir : 16 litres

Prix
9.299 euro (commande en ligne jusqu’au 31 juillet), 9.799 euros (à partir du 1 août) 

Gallerie de photos de l’essai en Espagne

  • Facile à utiliser
  • Large potentiel
  • Prix
  • Finition
  • Détails d'équipement
  • Pas de béquille centrale

Laisser un commentaire